La bière artisanale, un modèle qui ne cesse de se développer

La bière est l’une des boissons les plus consommées en France. En moyenne, un Français consomme plus de 30 litres de bière chaque année. La bière artisanale est la tendance que nous voyons revenir sur le marché. Avant l’industrialisation, les bières étaient fabriquées de manière artisanale et en quantité modérée. Avec l’arrivée de l’industrialisation et de la mondialisation, le marché de la bière s’est vu quelque peu chamboulé. Nous sommes passés de la bière artisanale à la bière industrielle. Mais depuis quelques petites décennies désormais, le marché français de la bière a vu naître (ou renaître) des brasseurs travaillant de manière artisanale leur produit.

Pourquoi faut-il privilégier les bières artisanales aux bières industrielles ?

  1. La bière artisanale, un marché de passionnés

Nous ne pouvons que vous encourager à essayer les bières artisanales pour votre propre plaisir, mais aussi pour faire vivre le commerce local. Et s’il n’y a pas moins de 2 000 brasseurs qui ont reçu le titre de “Maître Artisan” par la Chambre des Métiers, ceux-ci ne représentent pourtant que 7 à 8 % du marché en 2020. Alors, comment faire pour trouver ces brasseurs artisanaux ?

  1. L’artisan à l’écoute du consommateur

Ce nouvel engouement se comprend par une volonté de diversité de la part des consommateurs. La consommation ne repose plus sur quelques grands noms du marché ayant des goûts similaires, sans innovation. Les consommateurs de bière veulent des arômes différents, mais surtout des acteurs locaux lors de la fabrication de celle-ci. L’idée est aussi de laisser la possibilité au consommateur de venir voir comment se fabrique la bière et de tisser un lien humain entre l’artisan et le consommateur. Ce lien se retrouve aussi entre les bars et les artisans, car il est bien plus simple de conseiller un client sur la bière que l’on vend lorsque vous connaissez le fabricant, ses locaux et ses moyens de production.

  1. Un art et une fabrication unique

Même si la notion de terroir ne rentre que très rarement en jeu, car le houblon peut provenir de n’importe où dans le monde. La fabrication et les touches personnelles de chaque production artisanale vont faire la différence. La passion et la volonté d’obtenir une bière unique et différente de la concurrence animent et ne cessent de pousser nos artisans à rechercher et à développer de nouvelles saveurs et produits. Ainsi, nous vous recommandons de découvrir des établissements mettant à l’honneur les bières locales et artisanales, tels que labinouzerie.fr ou Find a Bottle qui participent à ce renouveau du marché de la bière.

Les bières rousses et les bières ambrées, les grandes gagnantes des bières artisanales

Avec l’avènement des bières artisanales, nous entendons et voyons de plus en plus souvent de nouvelles bières sur le marché comme les bières ambrées ou les bières rousses par exemple. Ces types de bières existaient déjà avant la démocratisation des bières artisanales, mais cela a permis de faire découvrir ou redécouvrir ces produits à un plus large public ayant souvent un a priori dessus.

  1. La classification des bières

Tout d’abord, il faut comprendre d’où vient cette classification des bières. Nous avons l’habitude de classer les bières en fonction de leur couleur. Mais il existe d’autres manières de les classifier comme par leur mode de fabrication (double, triple…) ou par degré d’alcool. En ce qui nous concerne, nous allons utiliser le mode de classification employé par la majorité des consommateurs, c’est-à-dire la classification par couleur de bières. La classification entre des bières industrielles ou des bières artisanales ne diffère pas. Vous retrouverez donc la même classification entre une bière artisanale et une bière industrielle. La couleur d’une bière provient dans un premier temps du malt utilisé. Le malt va donner la couleur initiale et primaire de la bière et ensuite, dans un second temps la durée et la température du touraillage vont éclaircir ou assombrir la bière.

  1. Bière rousse

En ce qui concerne la bière rousse, elle est composée d’un malt ambré voire d’un malt à whisky qui va être légèrement torréfié. Vous la reconnaîtrez par sa couleur rougeâtre tirant comme son nom l’indique vers le roux. La différence la plus flagrante se fera ressentir au niveau du goût. Principalement douce avec un degré d’alcool se trouvant en 4 et 5 %, les arômes du houblon sont peu perceptibles laissant la place à des notes de miel, de caramel, de réglisse ou parfois de noisette. La bière rousse possède une faible amertume en général ce qui ravira ou non les amateurs de bière. Ce type de bière est à conseiller aux personnes aimant les bières aromatisées et sucrées, elle peut cependant devenir écœurante, car trop sucrée au goût de certains donc avant de commander un litron pensé à la tester avec une petite dose !

  1. Bière ambrée

Pour une bière ambrée, elle est issue d’un mélange entre du malt torréfié et du malt non torréfié. Pour faire simple, vous prenez le malt utilisé pour une bière blonde et vous en torréfiez une partie, c’est-à-dire que vous laissez volontairement une partie de votre malt plus exposée au feu. Vous la reconnaîtrez par sa couleur cuivre légèrement foncée tirant vers le noir. En ce qui concerne son degré et bien comme toutes les bières cela varie en fonction de la manière et des ingrédients de production de la bière. Dans l’esprit des consommateurs, la bière ambrée est reconnue pour son goût amer (même si cela est à prendre avec des pincettes, car il existe des bières ambrées qui ne sont pas amères.).

  1. La bière rousse et la bière ambrée, des bières de plus en plus appréciées

Les bières artisanales ont redonné un souffle de vie aux bières moins appréciées par un public plus large. Avec les différentes variétés des bières artisanales, tous les consommateurs trouvent des bières rousses ou des bières ambrées qui vont satisfaire leur goût et envie. Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas essayer et d’acheter des bières artisanales, car nos artisans sont plus inventifs que jamais pour satisfaire vos goûts !

Quelles sont indispensables dans la cuisine ? Conseils pratiques

La cuisine est l’une des pièces les plus importantes d’une maison. C’est là que nous cuisinons, que nous prenons nos repas et parfois même que nous travaillons. Il est donc facile de comprendre pourquoi il est essentiel de disposer d’un équipement adéquat afin de la rendre aussi de la rendre aussi fonctionnelle que possible. Dans cet article de blog, rédigé en partenariat avec le blog Matinox, nous allons vous donner des conseils et vous présenter les équipements indispensables.

1. Les éléments de base : une cuisinière, un réfrigérateur et un évier

Une cuisine n’est pas une cuisine sans les éléments de base : une cuisinière, un réfrigérateur et un évier. Ces trois éléments essentiels constituent la base de toute cuisine, et chacun d’eux a une fonction vitale. La cuisinière sert à cuisiner, le réfrigérateur à conserver les aliments et les boissons, et l’évier à nettoyer. Sans ces trois éléments essentiels, une cuisine serait incomplète.

Bien que d’autres éléments puissent être ajoutés à une cuisine (comme un four, un lave-vaisselle ou un micro-ondes) la cuisinière, le réfrigérateur et l’évier sont les composants essentiels qui font d’une cuisine une cuisine. Ensemble, ils assurent les fonctions nécessaires à la préparation et au stockage des aliments. Donc, si vous cherchez à équiper votre cuisine, pensez d’abord à ces éléments.

2. Les appareils supplémentaires qui peuvent vous faciliter la vie : un lave-vaisselle, un micro-ondes et un four

En ce qui concerne les appareils qui peuvent vous faciliter la vie, peu d’entre eux peuvent rivaliser avec un lave-vaisselle. Non seulement il vous évite de laver la vaisselle à la main, mais il peut aussi vous aider à garder votre cuisine plus propre et mieux organisée. En outre, un lave-vaisselle est généralement très facile à utiliser, ce qui en fait un excellent choix pour les familles ou les personnes occupées. Les personnes qui ont déjà eu un lave-vaisselle ne peuvent plus revenir en arrière.

Un autre appareil qui peut être extrêmement utile est le micro-ondes. Que vous ayez besoin de réchauffer des restes ou de préparer un repas rapide, un micro-ondes peut vous faire gagner du temps et de l’énergie. De plus, de nombreux modèles récents sont dotés de fonctions qui les rendent encore plus conviviaux, comme les options de cuisson à touche unique et la cuisson par capteur. Si vous êtes à la recherche d’un appareil qui peut vous faire gagner du temps et de l’argent, nous vous recommandons d’utiliser un micro-ondes.

3. Des meubles pour la cuisine : une table et des chaises, ainsi que des armoires de rangement, sont nécessaires

La cuisine est l’une des pièces les plus importantes de toute maison. C’est là que les familles se réunissent pour cuisiner, manger et discuter. C’est souvent le cœur de la maison. Il est donc important de s’assurer que votre cuisine est bien équipée avec les bons meubles.

Une table de cuisine et des chaises sont essentielles pour s’asseoir à table (ce que nous aimons particulièrement en France), et des armoires de rangement sont nécessaires pour garder toutes vos fournitures de cuisine organisées. Lorsque vous choisissez des meubles de cuisine, il est important de tenir compte à la fois de la fonction et du style. Il faut choisir des meubles durables et faciles à nettoyer (la cuisine étant un endroit où le nettoyage doit être réalisé régulièrement). Avec un peu de planification, vous pouvez créer une cuisine qui soit à la fois belle et fonctionnelle.

4. Outils de cuisine : casseroles, ustensiles, couteaux et autres équipements de cuisine

Une cuisine sans ustensiles, pouvons-nous appeler ça une cuisine ? Il faut donc un équipement digne de ce nom, mais encore faut-il savoir les choisir. Les casseroles et les poêles existent dans une variété de tailles et de matériaux assez impressionnante, chacun étant adapté à différentes tâches.

Les ustensiles comprennent tous, des couteaux aux planches à découper en passant par les spatules et les tasses à mesurer. Les équipements de cuisine comprennent également les petits appareils tels que les grille-pain et les mixeurs. Bien qu’ils ne soient pas essentiels, les outils de cuisine peuvent rendre la cuisine plus efficace, plus agréable et surtout vous faire gagner beaucoup de temps.

5. Linge de cuisine : serviettes, gants de cuisine et maniques

Comme nous l’avons dit précédemment, la cuisine est le cœur de la maison. La garder propre et organisée peut être un défi au quotidien. L’une des façons d’optimiser l’apparence de votre cuisine est d’investir dans du linge de cuisine de qualité. Les serviettes, les gants de cuisine et les sets de table sont tous des articles essentiels qui peuvent aider à protéger vos surfaces des rayures et des taches. Les serviettes peuvent être utilisées pour essuyer les éclaboussures (si elles sont réutilisables, c’est en plus bon pour l’environnement), les gants de cuisine pour manipuler les casseroles chaudes, etc.

Le linge de cuisine est un élément essentiel de toute cuisine, et investir dans des articles de qualité peut vous aider à garder votre cuisine sous son meilleur jour.

Comment bien choisir son verre à vin

Qu’il s’agisse d’un dîner romantique, d’un anniversaire ou d’une fête de retrouvailles, le vin a toujours été un excellent choix de boisson. Accompagnant parfaitement tout repas, le verre à vin est par excellence l’habit qui le sublime. Il mérite donc d’être choisi avec précautions afin de bénéficier de tous les arômes dont il regorge. Voici quelques critères à prendre en compte pour bien choisir son verre à vin.  

La forme du verre 

Lorsque l’on sert du vin dans un verre, la manière dont les arômes se développent dépend en grande partie de la forme du verre. La diffusion du vin dans la bouche est définie par l’aspect qu’affiche le verre à vin. Il faut donc prendre en compte la forme avant d’opter pour votre verre à vin. 

Il existe par exemple les verres à calice vaste. Ces derniers sont idéals pour les vins rouges, principalement pour les Bordeaux. En ce qui concerne les Bourgogne, la base sera plus vaste, et l’ouverture plus ample, pour une meilleure distribution des arômes. Il existe aussi les verres moins grands, à calice étriqué et à ouverture étriquée. Ces verres sont plus adaptés aux vins blancs. 

Vous vous êtes décidé à acheter vos verres à vin. Si vous êtes dans l’embarras de choix, vous aurez sur ce lien le choix parmi une multitude de verres à vin.   

L’esthétique du verre à vin 

Les arômes constituent l’élément clé pour tirer les belles saveurs d’un bon vin. La vue n’est toutefois pas à bafouer. En effet, ceux qui maîtrisent le vin vont par exemple prendre le temps pour contempler la robe, les nuances et la profondeur avant de le savourer. Il faut donc privilégier les verres transparents pour conserver l’originalité des nuances. 

Vous devez éviter les verres colorés, car la couleur ne permet pas de bien voir la robe. Un verre à pied sera aussi adapté, cela évitera que le vin se chauffe quand on tient le verre.   

La matière du verre à vin 

À ce niveau, la règle d’or est de choisir des matières nobles qui conservent le goût du vin. Évitez surtout les verres jetables et les gobelets en métal ou en plastique. Préférez plutôt des verres à vin en cristal ou en verre. Sur ce facteur, les considérations à faire vont tenir particulièrement compte du budget et du goût personnel. 

Les verres à vin en verre, un peu compliqué à travailler, ont souvent une forme traditionnelle. Ils sont généralement moins onéreux. Le cristal, plus simple à travailler, propose des verres à vin d’une structure originale, dans une plus vaste gamme de prix. En outre, grâce à ses atouts physiques, le verre en cristal va accueillir votre agréable boisson avec une clarté très appréciée.

Comment identifier le café de bonne qualité ?

Le café est l’un des produits alimentaires très consommé et commercialisé dans le monde entier. Avec la grande variété de café existant sur le marché, faire un choix efficace peut paraitre difficile. Surtout, il n’est pas aisé de reconnaitre le meilleur café à la vue. Alors, cet article vous présente comment identifier un café de bonne qualité.

Les trois caractéristiques d’un bon café

Vous recherchez un café de qualité supérieure, alors vous devez suivre les critères suivants. Mais avant, consultez le site https://www.tatum.ca pour voir à quoi ressemble un bon café.

1/Le mode de culture du café

Il a été découvert que les caféiers qui poussent en haute altitude présentent un arabica de qualité. Ils offrent également des arômes bien raffinés. Ils sont cultivés plus spécifiquement sur les chaînes andines et volcaniques d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale et les hauts plateaux d’Afrique de l’Est. Par contre, l’autre catégorie de café est le robusta qui contient plus de caféine et son gout est moins apprécié. Ce type de café est produit dans les plaines.

2/La fabrication du café

La façon dont le café a été manipulé a une très grande influence sur le produit fini. Ainsi, la méthode de torréfaction va affecter le taux de caféine et la saveur des grains lorsqu’ils sont réduits en poudre. Plus la torréfaction est lente et réalisée à une température basse, plus le café sera très savoureux. De surcroit, lorsque le gout de ce dernier vous impressionne, alors, c’est un bon café. 

3/L’aspect du café

Vous devez vérifier si les grains du café sont ovales et réguliers, avec une couleur uniforme. En effet, vous devez faire attention aux cassures et aux changements de couleur. Enfin, que le café soit en grains ou moulu, il doit être également sec. Lorsque vous constatez que le café est huileux, cela signifie qu’il a subi une mauvaise conservation. Ce n’est pas celui que vous désirez.

Enfin, que vous recherchiez du bon café pour votre petit-déjeuner ou tout autre événement, le plus important, que le café soit comme vous l’aimeriez, bien à votre goût.

Restaurant, hôtel, café : n’oubliez pas de proposer un chocolat pour accompagner le café de vos clients !

Vous êtes professionnels des secteurs HoReCa (Hôtellerie, Restauration, Café & Salon de thé) ? Il ne vous aura pas échappé que le café de fin de repas ou la pause dégustation de l’après-midi revêt une importance toute particulière pour les gourmands. Or ce moment de plaisir repose en partie sur la proposition d’un morceau de chocolat pour accompagner la tasse de café. Mieux encore, il serait presque déplacé d’oublier cette petite gourmandise ! Découvrez quel est l’intérêt de cette tradition pour vos clients, mais également les possibilités pour combler leurs attentes.

Pourquoi associe-t-on chocolat et café ?

Après tout, la question est légitime. Ne s’agit-il que de gourmandise pour deux produits particulièrement appréciés pour leurs saveurs respectives, ou bien l’association du chocolat et du café a-t-elle un intérêt particulier ? Les deux réponses sont au final acceptables. Avec près de 95% de Français consommateurs de café et plus encore d’amateurs de chocolat, il est forcément des temps où cacao et café se rencontrent. Pourtant, il n’a pas toujours été question d’associer tasse de café (ou de thé d’ailleurs) avec une petite gourmandise. Et si nous citions le thé dans la phrase précédente, c’est justement parce que cette pratique, voire cette tradition, nous vient d’Angleterre où nous voisins ont depuis longtemps la délicieuse habitude d’accompagner leur tasse de thé d’une pâtisserie. Du couple thé/pâtisserie anglais ou couple café/chocolat, le lien est tout trouvé.

Mais bien plus qu’une tradition nouvelle, l’association du café et du chocolat a un réel intérêt, les deux produits ayant en effet de nombreux points communs. Et pour cause, la fève de cacao et les grains de café sont finalement très proches. N’avez-vous jamais remarqué que l’on parle aujourd’hui du chocolat et du café comme l’on parle du vin ? Tous trois ont de fait un vocabulaire très similaire, tous trois demandent une réelle analyse des sens tant à l’œil, qu’au nez et, bien entendu au goût. On parlera volontiers de saveurs florales, épicées, boisées, terreuses… pour décrire les arômes d’un café ou d’un chocolat. Et c’est justement là que l’association des deux trouve tout son sens.

Ainsi, chocolat et café ont le pouvoir de rehausser et de sublimer les saveurs de l’un et de l’autre, la forcé du café révèle la douceur et la subtilité du chocolat, et inversement. Et pour un maximum de saveurs, un rituel s’impose : prenez une première gorgée de café pour en apprécier les saveurs et les arômes, puis laisser fondre un morceau de chocolat sur votre langue. Reprenez enfin une gorgée de café tant qu’il vous reste du chocolat en bouche. A chacune de ces étapes, vous découvrirez des saveurs nouvelles. Notez enfin qu’on privilégiera un chocolat au lait pour accompagner un café peu corsé, alors qu’on optera pour un chocolat noir pour accompagner un café plus torréfié.

Quelles friandises chocolatées proposer avec un café ?

Vous gérez un établissement HoReCa, hôtel, restaurant, café ou salon de thé et êtes à la recherche de gourmandises chocolatées originales pour accompagner les expressos, cappuccinos et autres tasses de thé de vos clients ? Sachez que de nombreux chocolatiers ont spécifiquement pensé à votre secteur et proposent aujourd’hui des chocolats pour les professionnels HoReCa avec des produits, recettes et packagings parfaitement adaptés à votre activité :

L’incontournable carré de chocolat

La simplicité produit souvent les meilleurs effets. Lait, noir ou blanc, les tablettes constituent la plus grosse part des ventes de chocolat en France. Elles séduisent par leur simplicité, la diversité d’origine du cacao, des recettes… Au restaurant comme à l’hôtel ou au café, vos clients seront heureux de retrouver un morceau de chocolat au format tablette individuelle.

La truffe en mode solo

On associe volontiers la truffe aux fêtes de fin d’année. Pourtant, Mathez, le spécialiste français de la truffe au cacao a largement dépoussiéré cette image pour faire de ce chocolat une gourmandise de tous les instants. La marque propose ainsi des emballages individuels et recettes variées qui séduisent de plus en plus d’hôteliers, restaurateurs et cafetiers ainsi que leurs clients.

Les billes de céréales enrobées de chocolat

Le chocolat accompagnant la tasse de café est certes un plaisir gourmand, mais il doit autant que possible rimer avec légèreté, et plus encore si l’on pense au café en fin de repas. Les billes de céréales soufflées enrobées de chocolat noir ou au lait sont la solution idéale pour mêler plaisir de la dégustation, gourmandise et légèreté.

Les fruits enrobés de chocolat

Toujours dans la thématique enrobage, les fruits sont également une excellente alternative. Les orangettes, ces languettes d’orange amère recouverte de chocolat en sont le meilleur exemple, mais elles peuvent se décliner avec divers fruits comme la mangue par exemple.

Les mini-barres de chocolat pour les enfants (et pas uniquement)

N’oubliez pas que bon nombre de vos clients sont accompagnés de leurs enfants qui se ruent bien souvent sur le chocolat accompagnant le café ou le thé de leurs parents. Pourquoi ne pas leur proposer leur friandise favorite au format mini avec leur chocolat chaud ? Ces mêmes barres chocolatées qui pourraient parfaitement accompagner une tasse de café et favoriser le plaisir du retour en enfance.

Vous gérant d’un restaurant, d’une brasserie, d’un bar, d’un salon de thé ? Rapprochez-vous de vos chocolatiers favoris afin d’en savoir plus sur leur offre de chocolat de qualité et en emballage individuel pour accompagner la boisson chaude de vos clients et combler ces derniers. Et n’hésitez pas à jouer la surprise avec des produits et recettes originales.

Quel vin choisir pour accompagner son repas ?

Vous savez sans doute que les trois types de vin les plus récurrents sur le marché sont les rouges, les blancs et les rosés. À chacune de ces boissons correspondent des mets ou repas bien définis. Voici trois techniques pour bien choisir le vin pour accompagner son repas.

Opter pour une harmonie des différents arômes

Bien accorder le vin au repas est très important surtout si vous recevez chez vous des invités de marque. Imaginez par exemple un saint chinian vin rouge avec un bon plat de viande d’agneau ou de bœuf. Il s’agit d’une association très connue en gastronomie pour ce type de boisson.

En réalité, peu importe le plat de poisson, il n’est pas normal de l’accompagner avec du vin rouge. Cela ne peut se faire, car le but de ce type de boisson est de ravir les papilles gustatives. Vous comprenez donc que si votre intention est d’être flattée par le goût du vin, il serait plus approprié de choisir une autre association.

Considérer la succession des vins pendant le repas

Ce choix est valable pour vous si vous organisez une soirée où plusieurs repas avec autant d’accompagnements en vins. Bien qu’il soit possible d’opter pour un seul vin pour des nourritures de mêmes goûts, pensez tout au moins aux saveurs principales de vos mets. De plus, évitez le fait que votre boisson choisie ne supplante pas l’odeur de vos plats.

Si vous êtes confrontés à choisir plusieurs vins, définissez votre succession sur plusieurs points. En effet, ne faites des variations brusques de goût, parce que l’accord se doit d’être horizontal. Mettez également l’accent sur la qualité des boissons de telle manière que ce qui suit l’un soit nettement meilleur que le précédent.

Penser aux associations difficiles

Il existe des associations qui sont très difficiles à faire en ce qui concerne le vin et le repas. Il est vrai qu’accompagner des œufs ou encore des fruits frais acides est très complexe. Cependant, vous pouvez le faire en vous basant sur la complémentarité des saveurs dont vous disposez. L’essentiel dans ces conditions est que le goût de la boisson ne domine pas celui de notre nourriture.

Comment se servir du vin rouge à la cuisine ?

Le vin n’est pas une boisson exclusivement réservée à la table. Il est également utilisé à la cuisine pour la préparation de plusieurs repas. C’est l’ingrédient secret pour réaliser certaines recettes savoureuses que nous proposent les grands restaurants. Blanc ou rouge, il est bon pour parfaire la saveur des recettes qui juste à la croisée du regard remontent la salive à la bouche. Nous vous proposons de découvrir à travers cet article quelques-uns des plats que vous pouvez concocter avec du vin rouge.

Les sauces au vin rouge

Vous en avez sûrement déjà goûté au moins une fois ; les sauces au vin rouge ont une saveur extraordinaire. Et vous pouvez toujours vous procurer du bon vin rouge sur https://www.vin-bio-ardoneo.com pour l’essayer chez vous. Sur la liste exhaustive de sauces réalisées avec du vin rouge, vous avez :

  • la sauce marchande de vin ;
  • la sauce meurette ;
  • et la sauce bordelaise, qui est la plus fréquente et aimée.

Elles ont toutes des bases similaires et l’intervention du vin est généralement faite dans le but de déglacer les sucs de cuisson de la viande. Contrairement à ce que vous pouvez penser, les sauces au vin rouge n’accompagnent pas que les pièces de bœuf grillé. Elles peuvent aussi être servies avec des recettes de poissons.

Du vin rouge pour mariner la viande

Si vous aimez mijoter les plats de viande, le vin rouge vous sera très utile. Il est en effet recommandé d’y faire mariner vos morceaux de viande pour une durée de 24 heures avant la cuisine. Ce faisant, vous modifiez le parfum de la viande de sorte à le rendre plus excellent. Elle sera encore plus attendrie et rendra votre plat plus savoureux. Bien entendue, la marinade doit servir à mijoter votre viande pour lui donner toute la saveur du vin.

Le vin rouge sert aussi dans la réalisation de différents desserts. Vous pouvez le chauffé avec du sucre et des épices telles que la cannelle, les zestes d’orange, ou encore la badiane. Découvrez ici plus d’information sur l’utilisation du vin rouge dans la cuisine. Il peut remplacer le vin blanc dans plusieurs recettes.

3 raisons de partir sur la Côte d’Azur hors saison

Vous rêvez de découvrir la Côte d’Azur depuis très longtemps. Vous avez toujours renoncé à ce rêve car le budget nécessaire vous semble être complètement hors de portée pour vous. Il faut dire l’image de la Côte d’Azur est souvent associée aux palaces et aux yachts. Pourtant, loin de cette image de carte postale, il est tout à fait possible d’y passer de très belles vacances sans se ruiner, en particulier en partant en dehors de la haute saison touristique. Voici comment en profiter au mieux.

Une météo au beau fixe toute l’année

Même au mois de janvier, vous pourrez profiter de très belles journées à Cannes ou à Nice. Lorsque le soleil pointe le bout de son nez, il n’est pas rare que le mercure dépasse les 20°C en terrasse. Alors évidemment, si vous voulez vous baigner à cette période dans la mer méditerranée, il vous faudra vous armer de beaucoup de courage. Mais, les activités proposées ne se limitent pas aux seules activités nautiques. Bien au contraire, la Côte d’Azur a de très nombreux atouts à offrir, notamment sur le plan culturel avec des lieux très authentiques à découvrir.

Au final, la meilleure période pour séjourner dans cette région du sud-est de la France va de mai à juin. C’est aussi bien agréable de septembre à mi-octobre. Le flot de touristes est plus contenu et la météo est très douce. On peut profiter de très belles journées.

Une région très accessible

Autant en été, cela peut être très compliqué de se rendre en Provence. Autant en dehors des vacances scolaires, c’est un vrai bonheur de circuler sur les routes du littoral méditerranéen qui offrent des vues panoramiques à couper le souffle. Vous apprécierez la beauté des paysages provençaux entre terre et mer. C’est une région très sauvage, en particulier dès que l’on s’éloigne un peu de la côte.

Et puis, vous pouvez facilement vous y rendre, en avion ou en TGV. Du coup, c’est une destination idéale pour un break de quelques jours comme par exemple un week-end prolongé. Vous trouverez d’autres idées de destinations bon marché sur ce site : https://www.art-economiser.com/.

Les attraits de la gastronomie locale

Si vous aimez la bonne cuisine, alors la Provence vous séduira par ses nombreux terroirs. La cuisine provençale se veut colorer avec des fruits et légumes de saison. Les spécialités locales sont très nombreuses et variées. Elles s’appuient sur des plats à base de poisson comme l’aïoli ou la bouillabaisse. Vous apprécierez également la qualité du vin rosé AOC, notamment celui de Bandol.

Ce n’est pas pour rien si les voyageurs viennent du monde entier pour découvrir le pays de Pagnol et déguster les plats à base de truffe noire. Après un bon repas, vous pourrez vous balader dans les petits villages perchés, caractéristiques de l’arrière pays.

Cuisine : pourquoi se servir d’un robot pour concocter ses repas

Pour cuisiner de très bons repas pour vos hôtes ou votre famille, vous aurez nécessairement besoin d’une bonne expertise. Dans la perspective de vous aider, certains fabricants ont conçu des robots de cuisine multifonctions qui pourront vous aider convenablement. Toutefois, en quoi l’usage de ces robots peut-il aider à préparer des recettes ? La réponse à cette question fera l’objet de contenu. 

Le robot de cuisine permet de varier les recettes

Plusieurs faits peuvent expliquer les raisons pour lesquelles vous devrez utiliser un robot de cuisine pour concocter vos repas. En premier lieu, le robot de cuisine est une machine qui vous permet de diversifier vos recettes. Ceci est possible parce que cette machine est dotée de nombreux appareils comme la sorbetière, le saucier, le batteur, le blender, le pétrin, etc. 

À titre illustratif, avec la sorbetière, vous pourrez faire des glaces ou des sorbets. En utilisant le saucier de votre robot, vous aurez par exemple le privilège de préparer une très bonne recette faite avec des légumes. En dégustant cette recette de soupe de légumes préparée avec un Thermomix (robot), vos hôtes seront forcément éblouis par la saveur du repas. Au travers de ces fonctionnalités, le robot vous aide donc à varier vos recettes.

Le robot de cuisine permet d’économiser du temps

Lorsque vous utilisez un robot de cuisine pour préparer vos repas, vous pourrez facilement gagner énormément de temps. En effet, à lui seul, le robot de cuisine dispose d’une trentaine d’ustensiles. Comme ustensiles, vous pouvez avoir un hachoir, un broyeur, un verre doseur, une passoire, un presse-purée, etc. Ainsi, rien qu’avec ce robot de cuisine, vous pourrez réaliser beaucoup de tâches et gagner du temps.

Outre cela, en utilisant un robot de cuisine, vous n’aurez plus besoin d’étaler les autres ustensiles de cuisine sur votre plan de travail. Une fois que votre plan de travail est libre, vous êtes moins encombré et vous allez plus vite dans votre préparation.

Le robot de cuisine est simple à utiliser

L’autre avantage du robot de cuisine est qu’il est facile à utiliser. Très bien compartimenté, vous pouvez facilement deviner le rôle de chacune des parties du gadget. De ce fait, il est fort probable que vous ne vous embrouilliez pas lors de l’utilisation de cette machine. Aussi, ce type d’appareil est souvent pourvu d’un mode d’emploi.

Avec une bonne lecture, vous aurez la chance de déceler la manière dont vous devrez utiliser chacun des ustensiles intégrés dans le robot de cuisine. À ce stade, sachez que le mode d’emploi est facile à comprendre et peut être assimilé par tous. 

La Cuisine à base de whisky c’est possible 

Le whisky est une boisson alcoolisée qui est de base bue soit en cocktails ou pure, mais saviez-vous qu’il peut être utilisé pour la conception de bon petit plat ?

Les coupes glacées

Le whisky est beaucoup utilisé pour accompagner des coupes de glace comme pour la coupe glacée à la crème de whisky qui est un mélange de glace à la vanille, de crème glacée au café, d’amandes mondées, et avec l’ingrédient principal pour avoir le gout : le whisky ; l’Ideal est de prendre du Baileys pour ce type de glace. Pour trouver le whisky adapté à vos besoins il faut se renseigner auprès de cave à whisky. Les fêtes arrivent à grands pas et la bûche aux marrons et au whisky est une bonne glace à base d’alcool à déguster avec de la famille. Pour cette glace, il faut de la purée de marron, de la crème de marron, du jaune d’œuf, du blanc, de la farine, et d’autre ingrédient pour réaliser la pâte, cliquez ici pour voir la recette entière, mais il ne faudra pas oublier le whisky, optez plutôt pour un pur malt. En buche de noël il existe aussi la buche black and white qui est un vacherin à base de chocolat et de whisky pure malt.

Les plats gourmands

Si vous n’êtes pas trop glaces et vacherin, il existe une recette typiquement écossaise qui est la confiture d’orange, pour cette recette, il vous faudra 5 oranges, 150gramme de raisins secs, 750 grammes de sucres, et 1dl de whisky Ecossais. Le mélange whisky et orange qui marie parfaitement pour donner un bon goût à la confiture.

Si vous êtes un ou une gourmande, vous avez la possibilité de réaliser une tarte aux poires d’automne, cela est un parfait mélange entre la poire, la châtaigne et le whisky pour relever le goût de la tarte.

Le foie gras est la mode pour les fêtes, alors que dites-vous de faire une terrine de foie gras aux fruits secs ? Cette recette permet d’associé des abricots sèches, des amandes, des pistaches, des noisettes, avec un bon foie gras et du whisky pour en faire un mélange qui fond en bouche, à tartiner sur du pain de votre boulangerie préféré.