Comment choisir la couleur de torréfaction de votre café ?

Avec la large gamme de café que l’on retrouve sur le marché, il n’est pas toujours facile de choisir son café. Pour en choisir un de savoureux et de raffiné, il est important de prendre en compte plusieurs critères. Il faut non seulement tenir compte de la provenance et l’origine du grain, la force de caractère du café, la multitude de parfums qu’il présente, mais aussi la méthode de torréfaction du café. Ce dernier aspect sera d’ailleurs très important pour la saveur du café que vous allez déguster. Comment bien choisir la couleur de torréfaction de votre café ? La réponse, c’est dans la suite de cet article.

La torréfaction, de quoi s’agit-il ?

La torréfaction est une méthode qui consiste à griller les grains de café afin de faire ressortir les arômes qui s’y trouvent. Lorsque les grains sont cueillis, ils arborent des couleurs vertes qui se déclinent dans des tons vifs. Ils passent ensuite par l’étape de cuisson. Lors du processus de torréfaction, le café brunit progressivement pour prendre la couleur marron et ses nombreuses variantes que nous voyons sur le marché.

Ainsi, le café présentera différentes nuances selon la nature du grain de café, le temps de cuisson, mais aussi l’expérience du torréfacteur. Pour donc jouir d’un café savoureux et raffiné, vous pouvez trouver un bon torréfacteur à Lyon qui vous le rendra selon votre convenance.

Comment choisir la couleur de torréfaction de son café ?

Le choix de la couleur de torréfaction du café est l’un des critères essentiels pour sélectionner un produit qui répond aux préférences gustatives et à vos attentes. Même si la qualité d’un café ne se résume pas à sa couleur, ce dernier constitue le premier point pour consommer responsable et en jouir comme on l’entend. On distingue plusieurs couleurs de torréfaction.

Tout d’abord, lors de la torréfaction, le grain prend une couleur claire entre huit et treize minutes. Ce produit obtenu présente une acidité assez prononcée avec une note de parfum équilibrée. Lorsque la cuisson dépasse les treize minutes, on obtient un grain médium aux arômes plus doux et sucré. L’acidité de ce produit est assez persistante dans la bouche.

Par ailleurs, un café dont la torréfaction dépasse vingt minutes présente plus de caractère et de force. Dans ce cas, l’acidité cède la place à une touche d’amertume constante qui accompagne une note grillée ou fumée en guise d’arrière-goût.

Bref, grâce à la torréfaction du café, il est possible de trouver la saveur et la préférence gustative que vous désirez pour votre produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *